Actions
BalletDPC noir low

COUP DE BALLET DANS LES MUSÉES !

Coup de ballet dans les musées est un dispositif innovant de médiation culturelle par la danse, initié par David LLARI et le BDPC.

La première édition s’est déroulée avec les musées de Marseille, de Strasbourg et le Clark Art Institute de Williamstown –Massachusetts (États-Unis), pendant l’année scolaire 2021-2022. Ces musées sont membres du réseau FRAME (French American Museum Exchange), un réseau international de coopération muséale composé d’une trentaine de musées français et américains

Le projet réunit une trentaine de jeunes Français et Nord-Américains de ces trois villes, âgés de 13 à 17 ans. Ils ne sont pas tous, nécessairement, des danseurs expérimentés. Quatre séances de médiation, dans les salles d’exposition, abordent des sujets sociétaux à travers les œuvres des collections. Sur la base des échanges au cours de la visite des musées, les jeunes sont invités à produire une chorégraphie pendant un stage de danse. Ils présenteront, par la suite, leur création, au public, dans des conditions professionnelles.


Ce projet s’inscrit dans le programme éducatif et culturel « Diversité, Équité, Inclusion » porté par le réseau (FRAME).

COUP DE BALLET DANS LES MUSÉES !

Coup de ballet dans les musées est un dispositif innovant de médiation culturelle par la danse, initié par David LLARI et le BDPC.

La première édition s’est déroulée avec les musées de Marseille, de Strasbourg et le Clark Art Institute de Williamstown –Massachusetts (États-Unis), pendant l’année scolaire 2021-2022. Ces musées sont membres du réseau FRAME (French American Museum Exchange), un réseau international de coopération muséale composé d’une trentaine de musées français et américains

Le projet réunit une trentaine de jeunes Français et Nord-Américains de ces trois villes, âgés de 13 à 17 ans. Ils ne sont pas tous, nécessairement, des danseurs expérimentés. Quatre séances de médiation, dans les salles d’exposition, abordent des sujets sociétaux à travers les œuvres des collections. Sur la base des échanges au cours de la visite des musées, les jeunes sont invités à produire une chorégraphie pendant un stage de danse. Ils présenteront, par la suite, leur création, au public, dans des conditions professionnelles.


Ce projet s’inscrit dans le programme éducatif et culturel « Diversité, Équité, Inclusion » porté par le réseau (FRAME).

JEUNE BALLET URBAIN

En 2017 David LLARI crée le JBUM – Jeune Ballet Urbain – Marseille.

Le JBUM s’adresse à des jeunes issus des quartiers de la Politique de la Ville.

Sous l’impulsion et la direction de David Llari, le JBUM sélectionne, chaque année, 15 à 20 jeunes danseurs, âgés de 7 à 17 ans. Sensibles à des esthétiques variées (danse contemporaine, moderne, classique, hip-hop ou plus personnelle), ils sont tous animés par la même envie de « construire ensemble ».

Avec le JBUM, durant une année, ils ont la possibilité d’intégrer des ateliers chorégraphiques hebdomadaires, dispensés gratuitement. Par la suite, ils se produiront dans des lieux prestigieux et emblématiques de la culture, dans leur territoire.

Au vu du succès du JBUM, David a été sollicité par la Ville de Strasbourg et par la Ville de Tarascon, pour développer un JBU-Strasbourg et un JBU-Tarascon.

JEUNE BALLET URBAIN

En 2017 David LLARI crée le JBUM – Jeune Ballet Urbain – Marseille.

Le JBUM s’adresse à des jeunes issus des quartiers de la Politique de la Ville.

Sous l’impulsion et la direction de David Llari, le JBUM sélectionne, chaque année, 15 à 20 jeunes danseurs, âgés de 7 à 17 ans. Sensibles à des esthétiques variées (danse contemporaine, moderne, classique, hip-hop ou plus personnelle), ils sont tous animés par la même envie de « construire ensemble ».

Avec le JBUM, durant une année, ils ont la possibilité d’intégrer des ateliers chorégraphiques hebdomadaires, dispensés gratuitement. Par la suite, ils se produiront dans des lieux prestigieux et emblématiques de la culture, dans leur territoire.

Au vu du succès du JBUM, David a été sollicité par la Ville de Strasbourg et par la Ville de Tarascon, pour développer un JBU-Strasbourg et un JBU-Tarascon.

AED - Artistes en devenir

L’AED est une école de danse dont l’enseignement s’appuie sur l’approche artistique deDavid Llari, la Danse Physique Contemporaine. Tout en acquérant des gestes techniques, les élèves sont encouragés à développer leur langage propre et singulier.

L’AED s’adresse à tous les publics (enfant, adolescent, adulte), dès l’âge de 4 ans, quel que soit leur niveau

L’AED, c’est aussi un programme de séances de renforcement musculaire et d’étirements ouvertes à tous, danseurs et non danseurs.

Les enseignants de l’AED sont des artistes professionnels confirmés, ayant inscrit leur carrière dans un parcours d’excellence, avec des compagnies prestigieuses. Ils sont tous titulaires du Diplôme d’État.

Site de l’école : ecolededanse-aed.fr

AED - Artistes en devenir

L’AED est une école de danse dont l’enseignement s’appuie sur l’approche artistique deDavid Llari, la Danse Physique Contemporaine. Tout en acquérant des gestes techniques, les élèves sont encouragés à développer leur langage propre et singulier.

L’AED s’adresse à tous les publics (enfant, adolescent, adulte), dès l’âge de 4 ans, quel que soit leur niveau

L’AED, c’est aussi un programme de séances de renforcement musculaire et d’étirements ouvertes à tous, danseurs et non danseurs.

Les enseignants de l’AED sont des artistes professionnels confirmés, ayant inscrit leur carrière dans un parcours d’excellence, avec des compagnies prestigieuses. Ils sont tous titulaires du Diplôme d’État.

Site de l’école : ecolededanse-aed.fr

FORMATIONS DE DANSE PHYSIQUE CONTEMPORAINE

Comme chaque année, le BDPC mène une semaine intensive de formation avec les élèves du Cycle II du Centre Chorégraphique de Strasbourg.

Ce stage a pour but d’aider les élèves à développer leur identité propre, leur « ipséité ». Le but est de compléter l’enseignement technique dispensé par le CCS en proposant un travail autour de l’interprétation et la création.

Quelle est mon identité ? Quelle intention donner à mon mouvement ? Comment ma danse reflète-t-elle ce que je suis ?

 

FORMATIONS DE DANSE PHYSIQUE CONTEMPORAINE

Comme chaque année, le BDPC mène une semaine intensive de formation avec les élèves du Cycle II du Centre Chorégraphique de Strasbourg.

Ce stage a pour but d’aider les élèves à développer leur identité propre, leur « ipséité ». Le but est de compléter l’enseignement technique dispensé par le CCS en proposant un travail autour de l’interprétation et la création.

Quelle est mon identité ? Quelle intention donner à mon mouvement ? Comment ma danse reflète-t-elle ce que je suis ?